Nous connaître

La Zone de Secours Hainaut-Est a été créée le 01er janvier 2016.


Elle est protégée par 5 Services d’Incendie : Beaumont, Charleroi, Chimay, Fleurus et Thuin.


Elle s’étend sur les territoires de 22 communes : Aiseau-Presles, Anderlues, Beaumont, Charleroi, Chatelet, Chimay, Courcelles, Erquelinnes, Farciennes, Fleurus, Fontaine-L’Evêque, Froidchappelle, Gerpinnes, Ham-sur-Heure/Nalinnes, Les Bons Villers, Lobbes, Merbes-le-Château, Momignies, Montigny-le-Tilleul, Pont-a-Celles, Sivry-Rance et Thuin.


Près de 600 pompiers professionnels et volontaires, hommes et femmes, assurent la protection de plus de 450.000 habitants auxquels il faut ajouter les milliers de personnes qui transitent tous les jours sur le territoire zonal et qui malheureusement y ont un accident.


La Zone de Secours est administrée par un Collège et un Conseil de Zone composé des Bourgmestres des communes de la Zone qui se choisit un Président. Pour notre Zone, il s’agit de Yves Binon, Député-Bourgmestre de Ham-sur-Heure-Nalinnes.
22 bourgmestres siègent donc autour de la table lors des Conseils de Zone accompagnés du Commandant de Zone, du Secrétaire de Zone et du Comptable spécial.


 

Pourquoi créer une Zone de Secours ?


La création de la Zone de Secours Hainaut-Est est l’aboutissement de la Réforme de la Sécurité civile (Services d’incendie et Protection civile) initiée suite à la catastrophe de Ghislenghien survenue le 30 juillet 2004. L’organisation des Services de Secours, régie jusque-là par une Loi de 1963 est vieille de plus de 40 ans et devait être adaptée aux risques et aux besoins du 21ème siècle.


Après Ghislenghien, le constat est criant : les Services de Secours doivent être préparés et adaptés à une société dont la nature des risques et la gravité potentielle des sinistres a considérablement évolué.


En 2007, la Réforme est sur les rails et la Loi du 15 mai relative à la Sécurité civile détermine les principes d’organisation et de fonctionnement des services d’incendie et de la Protection civile.


Qui dit réforme dit changements dans l'organisation du travail pour une meilleure sécurité du citoyen. Renforcement des moyens humains et en matériel, professionnalisation et parfaite complémentarité entre les pompiers professionnels et volontaires, plus de présence en caserne pour des délais d'intervention plus courts avec et une gestion budgétaire mieux maîtrisée par l’optimalisation des moyens et les économies d’échelle.


« Les principes de base utilisés pour l’élaboration de la réforme de la Sécurité civile sont les suivants :

une méthode de travail uniforme, où tous les services d’incendie (zones de secours) interviennent de manière identique, efficace et sécurisée lors des interventions,

une collaboration approfondie et une répartition plus efficace des tâches entre les zones de secours, et entre les zones et les unités de la Protection civile,

l’innovation et la recherche des meilleurs moyens, formations, procédures et réglementations et la possibilité d’échanger les meilleures pratiques,

une uniformisation et revalorisation du statut administratif et pécuniaire des pompiers professionnels et volontaires,

des économies d’échelle, débouchant sur une affectation budgétaire plus efficace. »

(Source www.securitecivile.be)